Livres uniques en leporello

Un_livre_de_couleurs,_2004,_gouache_et_d

Un livre de couleurs,

2004

gouache et découpes

leporello, 20 x 308 cm

Le ciel, 2009, gouache sur livre en lepo

Le ciel

2009

gouache, couverture acrylique

leporello, 22 pages, 17 x 12 cm

Avancer masquer, 2018, leporello, gouach

Avancer masqués

2018

leporello, gouache et crayon sur papier

21 x 16 cm

Connections,_2016,_livre_unique_en_lépor

Connections

2016

gouache et acrylique sur papier, couverture peinture à l'huile sur toile

leporello, 20 x 308 cm

Le livre des coins, 2005, gouache et feu

Le livre des coins

2005

gouache et feutre noir, couverture en feutre

leporello, 16 x 195 cm

Le Jardin, 2006, aquarelle sur papier, l

Le jardin

2006

aquarelle sur papier

leporello, 23 x 9 cm.

Mon village, 2008, goucahe, couverture a

Mon village

2008

gouache, couverture acrylique sur toile  leporello, 20 x 308 cm

Le vent, 2020, collage de papiers de soi

Le vent

2020

collage de papiers de soie et de peintures sur carton

14 x 336 cm

Les contraintes pratiques du voyage ou de la création sur un lieu de vacances ont trouvé dans la forme du carnet en accordéon, une solution pratique et plastique qui offre à la fois la distance courte de la page et le long déploiement (la course de fond) sur l’ensemble. Cette possibilité qui dans mon cas a toujours consisté à penser la partie et le tout, peut faire du livre un véritable objet en volume, d’avantage encore lorsqu’on travaille le recto et le verso.


Au fil des années, cet exercice de l’été est devenu un champ d’expérimentation  souvent autonome, parfois source de futures réalisations en atelier.

The practical constraints of travelling or creating in a holiday place have found a convenient and plastic solution in the form of a concertinaed book. The latter both offers the short distance to the page and the long spreading (a long-distance race) throughout it. This possibility, which in my case has always consisted in thinking over the bit and the whole, can make the book a true volume, even more when one works on both front and back.


As the years go by, this summer exercise has become a field of experimentation, often autonomous and sometimes a source for future realisations in the studio.